Autres conférenciers invités

Dre Yannick Tousignant-Laflamme

Le docteur Yannick Tousignant-Laflamme, PT, Ph. D. a obtenu son diplôme de physiothérapie à l’Université d’Ottawa (1999). Aujourd’hui, il est professeur et directeur du programme de physiothérapie à l’Université de Sherbrooke, au Québec. En tant que chercheur, il s’intéresse au développement et à l’évaluation des nouvelles méthodes permettant d’améliorer la prise en charge de la douleur dans la réadaptation.

 

Comment pouvons-nous prodiguer des soins de grande valeur à nos patients? Devrions-nous être axés sur le diagnostic? L’efficacité du traitement ?… Ou viser un juste milieu? *
Les soins de grande valeur sont définis comme « une intervention dont les données probantes qui en découlent suggèrent qu’elle confère des avantages aux patients, ou dont la probabilité de bénéfice dépasse celle de dommage, ou, plus généralement, dont les coûts supplémentaires génèrent des avantages supplémentaires proportionnels par rapport à l’alternative ». Bien que plusieurs efforts aient été déployés pour faciliter la prestation de soins de grande valeur dans la prise en charge des troubles musculo-squelettiques, tels que la lombalgie, l’accent est beaucoup moins mis sur la pertinence et la qualité du diagnostic. Des données récentes suggèrent que l’utilisation d’un cadre diagnostique, basé sur le phénotype et le pronostic, par exemple, peut jouer un rôle essentiel pour répondre à la complexité et à l’hétérogénéité des troubles musculo-squelettiques courants.

* la présentation préenregistrée en français sera offerte simultanément.


Dre Scotty Butcher

Le Dr Scotty Butcher, B. Sc. (PT), Ph. D., ACSM-RCEP, CF-L1, est professeur associé à la School of Rehabilitation Science de l’Université de la Saskatchewan et co-fondateur de Strength Rebels. Il est titulaire d’un B. Sc. PT et d’un M. Sc. Kin de l’Université de la Saskatchewan et d’un doctorat en physiologie de l’exercice et en médecine expérimentale de l’Université de l’Alberta. Il est certifié en tant que physiologiste de l’exercice clinique agréé (ACSM-RCEP), est un entraîneur CrossFit de niveau 1 (CF-L1), en plus d’avoir déjà été certifié en tant que spécialiste de la force et du conditionnement physique (NSCA-CSCS), une accréditation à laquelle il a officiellement renoncé. Plus récemment, Scotty, qui est certifié en tant qu’enseignant de la pleine conscience et de la méditation, intègre la pleine conscience dans ses recherches et sa pratique personnelle quotidienne.

Scotty enseigne la physiologie et la prescription de l’exercice, ainsi que la réadaptation, aux étudiants en physiothérapie. De plus, il a publié plusieurs articles évalués par des pairs et deux chapitres de livres liés aux tests à l’effort et à la prescription de l’exercice. Il pratique actuellement la dynamophilie et se passionne pour la musculation, ce qui se traduit par la promotion de pratiques de qualité en matière d’entraînement physique et de réadaptation pour les cliniciens et les étudiants. Dans le cadre de ses recherches, de son enseignement et de son travail clinique, il se concentre sur une approche hybride de la réadaptation et de l’entraînement musculaire et partage ses points de vue par le biais de blogues et de vlogues.

Renforcer le corps et l’esprit lors de la réadaptation : l’intersection entre l’adaptation mentale et l’adaptation physique pour améliorer la capacité fonctionnelle.

Cette présentation soulignera l’importance de renforcer la robustesse physique et mentale lors de la réadaptation. À travers une perspective fondée sur des données, les pratiques intégratives de la musculation, de la méditation laïque et du mouvement conscient seront examinées afin de démontrer leur pertinence dans le renforcement de la résilience et de la capacité fonctionnelle chez les personnes en réadaptation.


Le BBIPOC PT Student Collective

Le BBIPOC PT Student Collective est une nouvelle initiative établie en collaboration avec l’Assemblée nationale des étudiants de l’ACP. Le collectif vise à fournir des plateformes pour dynamiser et habiliter les étudiants qui ont la peau noire ou brune, qui sont autochtones ou viennent d’autres communautés racialisées, à progresser en tant que cliniciens, à partager leurs expériences vécues et à se connecter les uns aux autres, sous le mentorat de physiothérapeutes praticiens qui font également partie de ces communautés. Le collectif s’est engagé à aborder et à poursuivre le dialogue concernant les préjugés, le racisme et les disparités qui existent dans les systèmes de santé, y compris la physiothérapie.

Nos paroles guérissent-elles autant que notre toucher? Une exploration de la nécessité d’une communication adaptée aux particularités culturelles en physiothérapie.
Une discussion informelle sur la sécurité, d’un point de vue culturel, et l’importance d’utiliser un langage inclusif dans notre pratique. L’accent sera mis sur le point de vue des élèves afin que celui-ci soit reflété dans le programme et le cursus actuels. Cette discussion sera dirigée par Tony Li et Marquise Swaby, co-présidents du BBIPOC PT Student Collective.