Conférenciers principaux et présentateurs

Conférenciers principaux confirmés

Dr Duncan Reid

Le Dr Duncan Reid est professeur de physiothérapie à la Auckland University of Technology. Il est physiothérapeute agréé depuis plus de 40 ans et a été physiothérapeute pour l’équipe néo-zélandaise des Jeux olympiques. Il est l’ancien vice-président de l’IFOMPT. Ses recherches portent sur la prévention des blessures, la réhabilitation du ligament croisé antérieur et les commotions cérébrales liées au sport.

Améliorer l’impact de la thérapie manuelle dans la pratique clinique

Au cours des dernières années, l’utilisation de la thérapie manuelle dans la pratique clinique semble avoir perdu en popularité. Il y a plusieurs raisons à cela, à commencer par le temps consacré à l’enseignement des compétences en thérapie manuelle dans les programmes de préinscription, la capacité à recevoir un mentorat approprié dans la pratique clinique, et la crainte de causer des dommages avec des techniques de poussée à haute vitesse, notamment dans la colonne cervicale, pour ne citer que celles-ci. Cette présentation tentera d’apporter un certain équilibre et une perspective à l’utilisation de la thérapie manuelle pour améliorer les résultats cliniques des patients souffrant de certains troubles musculosquelettiques.


Dre Alison Grimaldi

La Dre Alison Grimaldi, B. Pht., M. Pht. (sports), Ph.D., est une physiothérapeute australienne spécialisée dans le sport et directrice du cabinet PhysioTec à Brisbane. Elle possède 30 ans d’expérience clinique et s’intéresse particulièrement aux problèmes de hanche. Elle est également chercheuse principale adjointe à l’Université du Queensland et dirige une Hip Academy en ligne sur dralisongrimaldi.com.

Tendinopathie fessière – les étapes du succès

La tendinopathie fessière est une affection répandue, en particulier chez les femmes ménopausées. Elle peut entraîner des répercussions importantes sur le sommeil et la fonction de mise en charge, entraînant une qualité de vie similaire à celle de l’arthrose de la hanche au stade terminal. Le diagnostic est souvent posé de manière tardive et la prise en charge de première intention consiste généralement en une injection de corticostéroïdes avec peu ou pas d’intervention active. Ce discours d’ouverture présentera les données probantes actuelles concernant la pathoétiologie, le diagnostic et les déficiences associées à la tendinopathie fessière, ainsi qu’une approche de gestion qui s’est avérée très efficace dans des conditions rigoureuses d’essais cliniques randomisés. Les cliniciens recevront de nombreux conseils pratiques qu’ils pourront immédiatement mettre en œuvre en clinique.


Présentateurs de la séance plénière

 

Professor Pierre Langevin

Pierre Langevin est un physiothérapeute ayant 25 ans d’expérience et membre de la CAMPT. Il détient une maîtrise de l’Université de Western Ontario et effectue actuellement un doctorat à l’Université Laval. Il est instructeur, chercheur clinique et clinicien en matière de commotions cérébrales et de douleurs cervicales. Il a publié plusieurs articles de recherche et a fait plusieurs présentations à différentes conférences.

Le point sur la gestion des commotions cérébrales pour les physiothérapeutes

Cette présentation abordera l’effet d’une approche d’intervention clinique comprenant la réadaptation cervico-vestibulaire et l’exercice aérobique sur des adultes ayant subi une commotion cérébrale. On y présentera également un résumé du plus récent consensus international d’experts sur la gestion des commotions cérébrales afin d’offrir des outils cliniques aux physiothérapeutes pour aider les patients présentant des symptômes persistants à la suite d’une commotion cérébrale.


Dre Sukhvinder Kalsi-Ryan

La Dre Sukhvinder Kalsi-Ryan (Pht, B. Sc. P.T., M. Sc., Ph. D.) est une clinicienne-chercheuse dans le domaine de la réadaptation neurologique qui s’intéresse de près à l’évaluation du membre supérieur, à la récupération, à la neuroréadaptation et à la pathologie de la colonne vertébrale au KITE Research Institute du Réseau universitaire de santé. Elle est également professeure adjointe au Département de physiothérapie de l’Université de Toronto. Ses travaux de recherche visent à définir des méthodes pour quantifier le changement neurologique après une blessure, et à étudier les méthodes de neuroréadaptation afin d’améliorer et d’optimiser la fonction chez les personnes atteintes d’affections neurologiques. Elle est une chercheuse en milieu de carrière à qui reçoit des fonds de sources externes, déterminée à contribuer à la transformation de la réadaptation.

Définir le rôle de la réadaptation dans la prise en charge d’une myélopathie cervicarthrosique dégénérative (MCD)

Le rôle de la réadaptation et des professionnels de la réadaptation dans la prise en charge d’une MCD est relativement récent et demeure sous-établi. Bien que cette population présente divers problèmes de réadaptation, peu de ressources ont été mises de l’avant pour offrir un soutien multidisciplinaire aux patients atteints d’une MCD. Des éléments probants existent pour définir des lignes directrices sur la réadaptation associée à une MCD, notamment le rôle des physiothérapeutes dans la communauté (pratique privée) et dans les établissements (public). Il est possible d’améliorer la prise en charge d’une MCD en créant un soutien multidisciplinaire plus efficace pour cette population. Nous examinons de plus près comment les physiothérapeutes peuvent avoir un impact significatif sur le bien-être des individus atteints d’une MCD.